Slow cosmétique

Ayant créé la rubrique SLOW sur Laura-Life, il est temps que je vous parle de la SLOW COSMETIQUE qui me tient à coeur et a changé ma façon de « non-consommer » la beauté.

La slow quoi ? Cosmétique, oui, le slow n’est pas le nouvel adjectif à la mode, c’est un vrai mouvement qui touche des domaines très divers, dont la cosmétique.

Alors, la slow cosmétique, quésaco ?

La Slow Cosmétique est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain et raisonnable de la cosmétique. Elle est donc bonne pour le CORPS et l’ENVIRONNEMENT.
Avec elle, on a tout bon !

organic-beauty-products

Ce qui m’a amené à me tourner vers la slow cosmétique :

Il y a 3 ans, j’ai eu une prise de conscience. J’ai toujours mis un point d’honneur à me nourrir sainement et bio, car l’alimentation est le carburant de notre corps. Et pourtant, je laissais parabens, silicone et autres perturbateurs endocriniens polluer mon organisme avec des produits cosmétiques à la liste d’ingrédients aussi longue qu’une page de dictionnaire…

Le second révélateur a été l’agacement du brain washing cosmétique des grandes marques qui créent des besoins beauté dans l’unique but de nous faire consommer et dépenser toujours plus. Avec mon côté écolo, ça a commencé à m’agacer doucement. Pas très cohérent de trier ses déchets, lutter contre la surconsommation, manger local et bio, se déplacer à vélo mais avoir une trousse de beauté aussi lourde qu’une petite valise…

Et la dernière chose est surement liée à ma peau hyper sensible. Malgré les produits onéreux que je privilégiais, il n’a pas été rare que ma peau réagisse et crée des allergies. Pas très rassurant, pour des crèmes sensées « apaiser », embellir, illuminer et révéler notre beauté… extérieure oui en polluant votre intérieur.

Vous avez compris, c’était viscéral , il fallait que je change ma routine beauté pour être cohérente avec mes valeurs.
Mais pas question pour autant de supprimer simplement certains produits. Non, je suis coquette et j’aime prendre soin de moi ! Je voulais simplement respecter mon corps et l’environnement en sélectionnant des produits élaborés dans le respect de la nature et de l’homme.

Bref, redonner du sens à la cosmétique.
Consommer moins, mais mieux. Simplement répondre aux besoins naturels de mon corps, sans en créer de nouveaux.

 

103616451_o

Alors, comment fait-on pour s’y mettre ?

> Primo, on apprend à détecter les « pollueurs » dans la liste des ingrédients. Pour cela, le livre « Slow Cosmétique de Julien Kaibeck et Mélanie Dupuis est top. Sinon, privilégiez les produits bio. Au moins, vous serez tranquilles.

> On fait appel à son bon sens : les produits doivent correspondre à un besoin réel de la peau. Et ne pas en créer de nouveaux. On possède moins de produis, mais des produits de qualité. Donc économiquement, on s’y retrouve.

> On valorise l’éthique : on sélectionne des produits réalisés dans le respect de l’homme et de la nature. On oublie tous les ingrédients issus de la chimie de synthèse et de la pétrochimie ainsi que tout ingrédient potentiellement polluant.

La-Mention-Slow-Cosmetique-expliquee

Pour nous aider, l’association « slow cosmétique » a créé son site qui recense un tas de produits slow cosmétiques pour chaque type de peau. Ils ont créé ce super label, qui vous aidera à y voir plus clair.

Très bientôt, je vous ferai part d’une petite sélection de produits slow qui ont embelli mon quotidien.

 

A très vite, take care !
slow-cosmétique-lauralife.JPG

Publicités

7 réflexions sur “Slow cosmétique

  1. Super cool ton article, merci de nous avoir présenté les enjeux de la slow cosmétique, je commence à m’y mettre et c’est un réel plaisir. Je me sens tellement mieux dans mon corps et dans ma tête, et j’ai obtenu un tout nouveau et frais regard sur la beauté, et sur moi même. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est drôle j’ai eu la même prise de conscience que toi, la nourriture puis les cosmétiques 😉 Et les produits qu’on fait soi-même sont tellement plus efficaces en plus de préserver l’environnement, on a tout à y gagner !

    J'aime

  3. Eh bien moi, c’est justement en grande partie grâce à la cosmétique que j’ai commencé à aller de plus en plus vers le bio, le naturel et le fait maison !
    Avant j’achetais toujours plein de choses dont je n’avais même pas besoin, trop curieuse d’essayer toujours de nouveaux produits …
    Aujourd’hui, je reste une grande fan de cosmétique mais je n’utilise presque que du bio ou fait maison. Presque car j’ai plein de maquillage non bio, et pas encore eu l’occasion/l’argent/le besoin de renouveler en bio…Je le ferai au fur et à mesure ! ^^ »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s